Les hacks de performance pour obtenir plus en racontant des histoires

vom 16. décembre 2023

Comment atteindre tes objectifs grâce au storytelling

T’es-tu déjà demandé pourquoi certaines histoires nous captivent, nous inspirent et nous motivent, alors que d’autres nous laissent froids ? Dans mon dernier article « Sommes-nous devenus aveugles aux bonnes idées ?« , inspiré par le fascinant TedTalk d’Hannah Ritchie « Are we the last generation – or the first sustainable one ? », j’ai soulevé la question de savoir si nous devions changer notre façon de communiquer. Tout simplement pour éviter qu’en temps de crise, notre cerveau – souvent pris dans le mode « sécurité » – ne bloque les idées innovantes et créatives. Aujourd’hui, je veux continuer cette recherche de nouvelles façons de communiquer, comme je l’ai promis. Voici donc le premier article de blog de ma série sur le pouvoir de la narration orientée vers les solutions.

Récit constructif

Dans un paysage médiatique souvent dominé par des titres accrocheurs, les nouvelles négatives et les contenus effrayants attirent souvent notre attention. Les catastrophes et les crises dominent souvent les actualités – un signe clair que ce type de reportage capte efficacement notre attention. Mais cette négativité unilatérale peut avoir des conséquences importantes : Elle peut entraîner une perte de confiance dans les médias, favoriser une désensibilisation aux sujets sérieux et provoquer une incapacité croissante à agir, car les problèmes sont constamment mis en avant sans solutions.

Mais que se passe-t-il si nous prenons un autre chemin ? Le journalisme constructif est un excellent exemple d’approche alternative. Cette approche reconnaît le pouvoir du positif et s’efforce de dresser un tableau plus équilibré. Le journalisme constructif va au-delà de la simple présentation des problèmes, en mettant également en lumière les solutions, les histoires de réussite et les approches inspirantes. Il démontre que les nouvelles peuvent non seulement informer, mais aussi inspirer et inciter à l’action.

Les diverses générations du vaisseau spatial Enterprise nous ont montré comment fonctionne la narration visionnaire et comment des objets futuristes, comme le communicateur du lieutenant Uhura, peuvent donner naissance à des technologies réelles comme les Airpods.

Le journalisme constructif nous offre également un modèle pour la manière dont la communication – sur scène, en réunion ou sur les médias sociaux – peut être conçue. Ce type de journalisme ne sert pas seulement à contrebalancer les reportages à caractère négatif, il renforce surtout la confiance du public et favorise une culture d’espoir et de progrès. En mettant en avant des solutions et des développements positifs, le journalisme constructif prouve que nous ne sommes pas seulement des spectateurs passifs des problèmes, mais des créateurs actifs d’un monde meilleur.

La question magique d’Anna

Lors de mes coachings, je pose souvent les questions suivantes : « Qu’est-ce qui doit être différent pour tes interlocuteurs, ton public, après qu’avant ? » et « Quelle émotion est nécessaire pour cela ? » Très souvent, la réponse est une variation de FOMO. Parfois, c’est vraiment juste, car il est nécessaire de mettre la pression. Mais souvent, on peut aussi imaginer un « envie de… » ou un « attendrissement de… ».

Explorer comment nous pouvons intégrer les principes du journalisme constructif dans notre propre communication, comment nos mots et nos récits peuvent avoir un impact positif et créer un récit qui non seulement éduque, mais qui a aussi le pouvoir de changer le monde pour le mieux, est une aventure bien plus passionnante que de miser sur le clickbaiting bon marché par la peur et le stress. En trouvant l’équilibre entre la représentation des problèmes et la mise en évidence des solutions, nos histoires deviennent de puissants outils de changement.

Récit régénérateur

Imagine un monde où chaque nouvelle, chaque histoire que nous racontons et chaque message que nous partageons n’a pas pour seul objectif d’obtenir le maximum pour l’individu, mais vise à créer de la valeur à tous les niveaux. Ce serait le cœur d’une forme de communication qui combine à la fois les principes du journalisme constructif et ceux de la durabilité régénératrice.

Au cœur de cette approche se trouve l’idée qu’à travers notre communication, nous ne nous contentons pas de mettre en évidence les problèmes, mais que nous proposons également des solutions innovantes et durables qui créent plus que des bénéfices à court terme. Il s’agit de raconter une sorte d’histoire qui contribue à ce qu’après l’avoir écoutée ou lue, il existe plus de choses positives dans le monde – que ce soit sous la forme d’un espoir renforcé, d’une conscience accrue, de plans d’action concrets ou même de nouvelles ressources.

Mais cela ne signifie pas que nous fermons les yeux sur les défis réels et souvent difficiles de notre époque. Bien au contraire : il est indispensable d’identifier clairement les problèmes et de les confronter. La différence réside dans la manière dont nous abordons ces défis. Au lieu de nous concentrer sur les aspects négatifs, nous cherchons activement des moyens de tirer de chaque situation, de chaque crise, un potentiel de changement positif et régénérateur.

Un tel récit, comme celui qui pourrait être appliqué à l’examen d’une crise environnementale par exemple, ne se contente pas de présenter la catastrophe, mais met également en évidence des solutions innovantes et durables. Il y en a plus que nous ne le pensons. Mais nous en parlerons plus en détail lors d’un prochain samedi …

Le courage de communiquer autrement

Une telle approche demande avant tout du courage. Faire face aux conflits et aux confrontations inhérents exige de la force, de la persévérance et une peau épaisse. Il faut avoir le courage de ne pas se fermer, même si cela devient douloureux. Et pourtant, c’est précisément grâce à cette approche que nos mots et nos histoires pourraient devenir des catalyseurs de changement et de progrès durables.

Un exemple inspirant de jeunes qui suivent déjà exactement cette voie est « Unser Dialog e.V. ». Cette association incarne l’esprit d’expérimentation de la communication, toujours dans le but de rétablir la communication même là où il semble impossible d’engager la conversation. Grâce à leurs projets et initiatives, les membres de « Unser Dialog e.V. » montrent comment relever des défis avec courage et esprit d’innovation, tout en trouvant des solutions durables, en gardant toujours à l’esprit comment leurs projets de conversation sont à la fois économiques et écologiques.

Avant de te laisser retourner à ta vie quotidienne, voici un résumé de mes principales conclusions pour toi.

Ces points peuvent t’aider à rendre ta propre communication plus consciente et plus efficace :

  • Le courage d’une communication régénératrice : relever les défis et les conflits pour apporter des changements durables.
  • Trouver l’équilibre : Nommer les problèmes, mais aussi proposer des approches inspirantes et orientées vers les solutions.
  • Les histoires comme catalyseurs : déclencher des changements et des progrès durables grâce à des méthodes de narration courageuses et créatives.

Et voici un petit guide pour mettre tout cela en pratique, si tu en as envie.

Storytelling régénérateur

  1. Trouve ton sujet : pense à un sujet qui te tient personnellement à cœur ou qui joue actuellement un rôle important dans ta vie. Cela peut être quelque chose de ton environnement professionnel, de ta communauté ou une cause mondiale.
  2. Analyse de ta perspective : comment considères-tu habituellement ce sujet ? Quels aspects sont mis en avant dans ta propre perception ou dans les discussions autour de toi ?
  3. Recherche de la perspective régénératrice : réfléchis aux aspects positifs, orientés vers la solution ou l’espoir qui manquent peut-être dans ta réflexion actuelle sur le sujet. Y a-t-il des approches ou des solutions créatives que tu as négligées jusqu’à présent ? C’est là qu’il peut être utile d’échanger avec d’autres.
  4. Raconte l’histoire d’une nouvelle manière : écris une courte histoire, un billet de blog ou un discours dans lequel tu aborderas le sujet avec cette nouvelle perspective régénératrice. Tu peux aussi simplement expérimenter au bureau, par exemple en bavardant à la machine à café, de raconter ton histoire du week-end avec ce tournage. Assure-toi d’intégrer aussi bien les défis que les opportunités et les solutions.
  5. Réflexion et discussion : qu’est-ce que ça fait d’aborder ce sujet d’un point de vue régénérateur et d’en parler ? Partage tes expériences et tes découvertes avec tes amis, tes collègues ou ici, sous l’article.

Qu’est-ce qu’il y a après ?

Samedi prochain, sur cette chaîne, il y aura la prochaine série des miens sur les mots qui peuvent changer le monde. Et si tu as envie de te plonger encore plus profondément dans l’art de la communication – et j’ai le sentiment que cela pourrait être le cas – alors je t’invite à participer à l’une de mes retraites de conférenciers. Dans l’isolement pittoresque de la France, tu peux te concentrer entièrement sur l’affinage de tes compétences en communication, entouré de nature, de calme et de personnes partageant les mêmes idées, qui croient aussi qu’un mot bien raconté peut conquérir le monde. Imagine un peu : Sept jours pendant lesquels tu te consacreras entièrement au développement de tes compétences en storytelling, loin de l’agitation de la vie quotidienne. Cela ressemble à un petit paradis pour les passionnés de communication, n’est-ce pas ? C’est vraiment le cas !

A samedi prochain, reste curieux et inspiré. Et si tu es prêt à faire passer ton talent de communication au niveau supérieur dans le calme idyllique de la France, tu sais où me trouver. Le monde attend tes histoires – et je suis impatiente de les entendre !

weitere Beiträge

« Mes 60 secondes »

« Mes 60 secondes »

Lingua-Nerd Simone Dietrich explore la signification du mot "humain". Cette semaine, Simone partage avec nous une de ses passions et nous entraîne dans son monde lingua nerd. Son voyage dans le passé aux racines du mot "humain" offre, par une analyse rapide, un aperçu...

Est-ce que c’est français ?

Est-ce que c’est français ?

Pourquoi même des langues très différentes peuvent avoir des sons étonnamment similaires. Laisse-toi inspirer et découvre peut-être une nouvelle facette de ta propre façon de parler.

Qui est allemand ?

Qui est allemand ?

Ce que l'expression linguistique révèle sur le locuteurDans la dernière impulsion de "My 60 seconds", Simone Dietrich nous a entraînés dans le monde fascinant de la formation linguistique pour les acteurs et nous a donné un premier aperçu du pouvoir des mots avec "Not...

Anna Momber Coach de performance avec ordinateur portable

Je veux recevoir la newsletter

Pour recevoir les Performance Hacks d'Anna directement dans ma boîte de réception et savoir quand elle a de nouvelles offres pour moi !